FANDOM


Louise Françoise Le Blanc de la Vallière
Portrait de Louise de la Vallière
ルイズ・フランソワーズ・ル・ブラン・ド・ラ・ヴァリエール
Alias Louise la Zéro
Louise le Néant
Origine Duché de la Vallière, Tristain
Espèce Humaine
Couleurs
des cheveux
Rose
Couleurs
des yeux
Violet
Taille 1.65 m
Poids 48 kg
Mensuration 83/69/80
Classe Point
Affinité Néant
Familier Saito Hiraga
1ère apparition
roman
1er chapitre
1ère apparition
anime
1er épisode
1ère apparition
manga
1er chapitre
Seiyū Rie Kugimiya
Doubleur
anglophone
Cristina Valenzuela

Louise Françoise Le Blanc de la Vallière[1] (ルイズ・フランソワーズ・ル・ブラン・ド・ラ・ヴァリエール, Ruizu Furansowāzu ru buran do ra variēru?) est une jeune noble de 11 ans du royaume de Tristain. C'est la troisième fille du duc de la Vallière.

C'est l'héroine de l'histoire.

Portrait Modifier

Louise a tendance à être "tsundere" sur les bords, mais, derrière ça, c'est une personne très sensible et dévouée, surtout envers sa majesté. C'est le personnage féminin principale de l'histoire, son taux de magie est de "zéro" d'où son surnon "Louise la Zéro" donné par les autres étudiants de l'académie.

Histoire Modifier

Tome 1 Modifier

Lorsque commence le récit, elle est étudiante en 2nde année de la prestigieuse Académie de Magie du royaume. Cependant, malgré de nombreuses tentatives, elle n'a jamais montré que peu de talent dans la pratique de cet art : en effet, pratiquement tous les sorts qu'elle tente de lancer se concluent par une explosion. Ce problème lui a valut d'être surnommée Louise la Zéro par les autres élèves et, alors qu'elle s'apprête à pratiquer le rituel d'invocation lancé par tous les élèves en cours de 2nde année, ces camarades de classe ne se font pas d'illusions sur sa capacité à accomplir correctement le rituel.

L'être invoqué est un humain du nom de Hiraga Saito.

Ce fait inhabituel lui vaudra les moqueries des élèves qui considèrent cela comme un nouvel échec. Pourtant, l'invocation d'un être humain, mais aussi et surtout les marques runiques sur la main gauche de celui-ci, attirera l'attention du professeur Colbert : en effet, il se souvient vaguement de recherches sur le mythe originel parlant des maîtres de l'élément perdu du Néant auxquels correspondrait de tels critères.

Tome 2 Modifier

Relations Modifier

Saito Hiraga Modifier

La relation entre Saito et Louise est au début très houleuse, celle-ci le considérant comme un chien et n'hésitant pas à le traiter de manière rude et parfois cruelle[2] et celui-ci ne l'aimant guère plus parce qu'il a été arraché de son monde par le sort d'invocation qu'elle a lancé. Cependant, la dévotion de Saito pour son rôle de gardien va peu à peu commencer à lrs rapprocher et les faire s'apprécier. Leur relation va alors peu à peu évoluer vers un amour partagé mais consistera souvent en un "Je t'aime... moi non plus" provoqué par les pulsions de violence de Louise, les penchants pervers de Saito, la pression dût à leur différence de niveau social dans une société mettant en avant une échelle qui compartimente ces niveaux et enfin la jalousie des deux.

Henrietta de Tristain Modifier

Louise a grandie en tant que demoiselle d'honneur de la princesse Henrietta[3] et est resté très amie avec celle-ci. Elle ferait n'importe quoi pour aider celle-ci, cependant, lorque Tabitha se fera enlever par son oncle, elle n'hésitera pas à lui tenir tête pour sauver celle-ci. Après avoir été déchu de son titre de noblesse pour son acte de rébellion, elle sera adoptée par la famille royale et devenant ainsi la première héritière derrière Henrietta.

Sa famille Modifier

Les relations familiales de Louise ne sont pas au beau-fixe : sa mère a toujours voulu que sa fille soit une magicienne accomplie comme ses sœurs ainées et ne l'apprécie guère pour "l'échec" qu'elle représente. De plus, son père souvent absent pour ses obligations envers le Royaume ne voit en elle qu'un fardeau inutile qui échoue ce qu'elle entreprend et souhaite la marier au plus tôt ; il désapprouve la relation qu'elle partage avec Saito. Les relations avec ses deux sœurs sont plus complexes, en effet bien que les deux cherchent à la protéger, elle apprécie beaucoup plus Cattleya la plus jeune de ses deux sœurs qu'Éléonore qui pense qu'allez dans le sens de leurs parents la protégera. De plus, Éléonore à une tendance aux pulsions sadiques et torture parfois Louise, Saito pense d'ailleurs que les pulsions sadiques de Louise sont dût au traitement similaire que lui inflige Éléonore.

Autres Modifier

Notes et références Modifier

  1. Son nom est une référence à Louise de La Vallière, membre de la Cour et maitresse du roi Louis XIV.
  2. Elle est cependant bien moins violente dans les light novels.
  3. Anectode sur la liaison des deux jeunes femmes, la véritable Louise de la Vallière est devenue membre de la Cour en rentrant dans la Maison de la belle-sœur du Roi, Henriette d'Angleterre, comme demoiselle d'honneur.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard